Création de la CRIEF : « c’est un début de contrôle et de moralisation de la gestion publique »

Dans une ordonnance rendue publique hier jeudi, les nouvelles autorités ont annoncé la mise en place d’une Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF). Son rôle sera de s’occuper des détournements de derniers publics et de poursuivre les présumés auteurs. Une annonce qui presque fait l’unanimité chez les politiques, qui ont tant dénoncé les cas de corruption et malversations financières au plus haut sommet de l’État.

Dans un tweet publié ce vendredi, 03 décembre 2021, le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) se réjouit de ce geste du CNRD. Selon Sidya Touré, cela permettra désormais d’avoir le contrôle et une certaine transparence dans la gestion de la chose publique.

« Je me réjouis de l’annonce de la création de la CRIEF par les nouvelles autorités. Enfin, un début de contrôle et de moralisation de la gestion publique, gage d’une prospérité partagée… », a écrit l’ancien Premier ministre.

Bah Mohamed

228

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!