Répartition des 15 places aux politiques : Dr Faya Millimouno conteste le quota accordé à la CPR

Les coalitions de partis politiques en réunion hier jeudi à Conakry sont parvenues à s’entendre sur le mode de désignation de leurs représentants au Conseil National de la Transition (CNT). Alors que l’ANAD et le RPG Arc-en-ciel prennent la grosse part du gâteau (8 sur 15), le Bloc Libéral de Faya Millimono s’oppose à l’unique place offerte à la CPR (Convergence des partis pour la rupture) lors de cette répartition.

Invité de l’émission Mirador de FIM FM ce mardi, 23 novembre 2021, Dr Faya Millimouno dénonce les critères qui ont occasionné la répartition de ces 15 places réservées aux politiques au CNT. Pour lui, les choix ont été faits sur la base de l’intérêt personnel et non sur la compétence.

« Il ne faut pas voir simplement en termes de clé de répartition, parce que le risque que nous courons est effectivement d’aller à la perfection de la chose surtout qu’il s’agit d’un gâteau à découper et à se répartir. Il y a deux écoles de pensées qui s’affrontent ici. La première école, c’est celle qui met au-devant, l’intérêt partisan. La deuxième, celle qui met l’intérêt général. Lorsqu’on a offert à la classe politique 15 places, la CPR, le Bloc Libéral, nous avons dit que le focus doit être sur le profil des hommes et des femmes qui vont représenter la classe politique. Si nous avons les meilleurs profils, ils sont 15, et ils feront le travail qui leur sera demandé. Au lieu de nous focaliser sur la qualité de nos représentants au CNT, on cherche à savoir, ils doivent représenter quelle entité. Alors qu’on ne nous dise pas que quelqu’un a été gros hier, alors il l’est encore aujourd’hui. Ce que nous sommes en train de remplir ici, c’est le CNT. Ça ne doit pas être perçu comme un organe clivant. Le mécanisme aurait bien fonctionné si on considérait que la classe politique doit être représentée par 15 personnes sans regarder l’appartenance », a-t-il laissé entendre.

Pour matérialiser son opposition à ces répartitions, Dr Faya Millimouno promet de prendre le contre-pied de ses pairs. D’ailleurs, il déclare que la CPR va déposer la candidature de ses deux représentants dans les 24 prochaines heures.

« Nous déposerons la liste des deux représentants de la CPR, nous déposerons la liste de deux candidats suppléants. Cela sera fait dans les prochaines 24 heures ».

Bah Mohamed

200

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!