Mamadi Kaba au sortir des consultations nationales:  » jusque-là, les discours sont rassurants »

Après les politiciens, les coordinations régionales et les religieux, c’était le tour des organisations de la société civile guinéenne de rencontrer le president du CNRD ce mercredi, 15 septembre 2021. A l’hémicycle du palais du peuple, le Colonel Mamady Doumbouya et ces acteurs de la société ont discuté deux heures durant sur les démarches pour une transition inclusive et apaisée. Au sortir de la rencontre, le président de la Ligue pour les Droits et la Démocratie en Afrique (LIDDA), s’est dit satisfait des discours de la Junte.

A en croire Mamadi Kaba, les actes posés par les militaires sont pour le moment rassurants.


« Le président de la transition et son équipe ont reçu les organisations de la société civile guinéenne. Et il a exprimé encore une fois, son engagement à travailler avec toutes les forces vives de la Nation, à favoriser l’avènement d’une Guinée nouvelle et une refondation de l’État, un entrage de la démocratie. Je pense que depuis la prise du pouvoir jusque-là, les discours sont rassurants, les actes le sont aussi. Donc nous les encourageons à promouvoir une Guinée nouvelle. Jusque là, les démarches nous rassurent. Maintenant nous allons voir l’évolution des situations, pour nous rassurer que nos craintes ne seront pas confirmées. Ce matin, les organisations de la société civile se sont exprimées, et je pense que pour une refondation de l’État, l’avis de tout le monde compte », a-t-il martelé.

Pendant cette rencontre, les organisations de défense des droits de l’homme n’ont pas pu soumettre leurs propositions au Colonel Mamady Doumbouya. Une chose que l’ex président de l’Institution Nationale indépendante des droits humains (INIDH) n’arrive pas à comprendre.

« Les organisations de défense des droits de l’homme n’ont eu droit à la parole. Donc nous n’avons pas eu l’opportunité d’exprimer nos préoccupations. Il y avait des listes déjà disponibles et qui ont servi à distribuer la parole. On ne sait pas sur quelle base la liste a été confectionnée, mais cela ne nous décourage pas. Nous continuerons de nous battre pour que la transition réussisse. Mais encore une fois, il faut que les autorités militaires sortent des sentiers battus », a-t-il averti.

Bah Mohamed

192

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!