Maison centrale : « il y a des cales de 63 personnes, toutes entassées-là comme du bétail »

Abdoulaye Bah, ancien président de la délégation spéciale de Kindia, a dénoncé les conditions de vie à la maison centrale de Conakry où il a passé quelques 10 mois de détention. Selon ce cadre de l’UFDG, c’est un enfer que connaissent les détenus dans un environnement malsain.

Il l’a dit au micro de la radio FIM FM Guinée dans l’émission Mirador ce mardi 14 septembre 2021. Ce cadre de l’UFDG n’est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer la situation des détenus de la prison civile de Coronthie, à Kaloum.

 « Chacun a un matelas pourri plein de punaises avec des souris qui circulent. Vous avez 70 personnes dans une cale, avec une seule toilette. Il y a des gens qui ne peuvent pas se laver parce que la file est longue. Il y a des cales de 63 personnes, toutes entassées dans ces bâtiments-là comme du bétail. C’est inhumain. L’alimentation, vous avez un seul repas par jour et quelle qualité de riz, quelle sauce ! On vous envoie ça vers midi ou 13 h dans des bassines d’aluminium qu’on utilise dans les cérémonies. Or, il y a un budget pour nourrir les prisonniers. Facilement, la promiscuité aidant, les maladies sont répandues. Autorités et populations guinéennes, vos prisons abîment l’avenir de la nation. La cale pour mineur compte plus de 400 jeunes… »

Parlant du président Alpha Condé, il souhaite des poursuites judiciaires pour les « crimes de sang, crimes politiques et économiques »

Alpha Ben Alimou

454

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!