Manif à Siguiri : les forces de l’ordre accusées d’exactions à Foulata

Des citoyens de la localité de Foulata, relevant de la préfecture de Siguiri, ont été victimes d’exactions de la part des forces de l’ordre. La répression fait suite à une manifestation contre la société minière SAG qui exploite l’or dans cette partie de la Guinée.

Selon nos informations, les citoyens de cette localité ont manifesté depuis le mardi pour exiger que leurs enfants soient employés par la SAG. Mais, la manifestation a tourné au cauchemar avec l’intervention des forces de l’ordre. De nombreux blessés, dont des femmes, ont été enregistrés. Un vingtaine d’autres manifestants ont été mis aux arrêts et conduits à Siguiri, apprend-on.

Interrogé ce jeudi, 19 août 2021, Amara Sacko, un des meneurs du mouvement, qui était dans sa cachette, a décrit les agissements des forces de l’ordre.

« Les agents des forces de l’ordre sont descendus en ville où ils ont incendié plus de 11 cases. Ils ont cassé les magasins des gens. Ils ont pillé leurs biens. Ils ont incendié 36 magasins. Le mardi 17 août, vers 19 heures, ils sont partis chez le doyen du village qui n’a pas pu aller à la prière. Ils ont lancé du gaz lacrymogène dans son salon. Ils ont cassé une à une les portes de sa maison. Ils ont pris tout ce qu’ils ont pu prendre et ils ont incendié deux à trois chambres là-bas. Après, ils sont partis à la mosquée où ils ont embarqué tous les gens qui y étaient et envoyés à la CMIS de Siguiri. Il y a plus de 29 personnes en prison », a indiqué monsieur Sacko depuis sa cachette.

Alpha Ben Alimou

526

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!