Brièvement retenu à la Police Judiciaire, maitre Pépé Antoine Lama raconte

Comme annoncé précédemment, maître Pépé Antoine Lama a été retenu à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) ce lundi, 7 juin 2021. L’avocat a finalement été libéré aux environs de 14 h suite à des coups de fil. Interrogé juste après par nos confrères de Mosaiqueguinee.com, il a exprimé ce qui s’est passé

Selon maitre Pépé Antoine Lama, c’est le commandant Fabou Camara de la DCPJ qui a voulu le retenir sur place. « Il y a une semaine de cela, on avait communiqué, il disait qu’il avait besoin de moi par rapport à une affaire pour avoir ma version des faits. Je lui ai dit que si c’est par rapport au dossier que je connais-là, que j’ai déjà été saisi par le Procureur Général. Et je lui ai dit que si c’est pour m’entendre en tant qu’avocat, de saisir le bâtonnier parce qu’il connait bien la procédure ».

Mais, après une visite à la DCPJ, l’avocat dit avoir été empêché de quitter les lieux par le commandant Fabou. « Aujourd’hui, je viens pour rencontrer un client qui a été incarcéré dans ce dossier depuis le jeudi. Il me voit dans sa caméra de surveillance, il envoie un commandant vers moi qui me dit de le suivre. Je lui demande si c’est une interpellation ; mais par respect, sans vouloir tirer en long, je suis venu à son bureau. Il me dit de l’attendre cinq minutes, je lui ai dit que j’ai une audience à la cour suprême, il n’a pas compris, il dit d’attendre. J’ai insisté, il me dit ‘’vous allez attendre’’, j’ai dit là, ça devient une rétention. »

Pour se tirer d’affaires, l’avocat a dû appeler le bâtonnier, maitre Djibril Kouyaté. « J’ai appelé le bâtonnier qui l’appelé et il lui a fait savoir que je pouvais aller, que je n’étais pas retenu. Et je me lève pour partir, il y a le même commandant qui m’arrête pour dire qu’on lui a donné des instructions de ne pas me laisser partir. Donc, il a fallu des appels de part et d’autre, et il vient d’ordonner à ce que je quitte », a-t-il confié.

Alpha Ben Alimou pour Guineepremiere.com

518

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!