Empêché de se rendre en France, Fodé Oussou exprime son désarroi

Dr Fodé Oussou Fofana a été empêché de se rendre en France où il devait subir des soins. Très remonté, le vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a dit toute sa déception ce lundi 17 mai 2021. Fodé Oussou en a gros le cœur. Empêché de se rendre en France pour des soins oculaires, l’opposant a expliqué sa mésaventure sur FIM FM ce lundi, dans l’émission Mirador.     

Le vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), empêché de se rendre en France, ne décolère pas. Dr Fodé Oussou Fofana, interrogé ce lundi 17 mai 2021 dans l’émission Mirador de la radio FIM FM Guinée est revenu sur sa mésaventure.

L’ancien député qui se rendait en France pour des soins médicaux a laissé entendre que le mal qu’il traine à l’œil le préoccupe. « Depuis plus de 10 ans, j’ai eu un traumatisme au niveau de l’œil. Je me soigne en France. C’est pourquoi je viens trois ou quatre fois par an. Alors ces derniers temps, il y a des difficultés puisque les frontières sont fermées et mon médecin qui est très inquiet pour l’évolution de mon état de santé a fait des démarches lui-même auprès du ministère de l’intérieur pour avoir l’autorisation d’entrer sur le territoire français parce qu’aujourd’hui même quand on a des visas, on ne peut pas rentrer si on n’a pas l’autorisation. Donc, j’ai eu l’autorisation parce qu’il a expliqué que mon cas était un cas très sérieux et que je risquais d’avoir des complications… », a entamé l’ancien député.

Poursuivant, Fodé Oussou a rappelé ce qu’il a subi à l’aéroport avant de dire que sa situation est compliquée. « C’est au vu de ça, puisque je n’ai aucune notification de quoi que ce soit, j’ai pris donc les dispositions pour venir à l’aéroport pour m’embarquer. Je suis arrivé à l’aéroport, je suis allé au comptoir Air-France, ils ont pris mon passeport, le monsieur est venu me dire gentiment : je suis désolé, on a reçu des instructions fermes de ne pas vous enregistrer. J’ai dit qui vous a donné l’instruction ? Il m’a dit le commissaire de l’aéroport. Je me suis déplacé pour venir voir le commissaire, je me suis présenté, je lui ai expliqué la situation tout en disant que j’ai été informé par les agents du comptoir Air France que vous avez donné des instructions qu’on ne doit pas m’enregistrer, qu’est-ce que j’ai fait ? Quel est le problème ? Il m’a dit qu’il n’a jamais dit ça. Je me suis retourné au comptoir pour dire que je ne comprends pas, parce que je viens de parler avec le commissaire qui m’a dit qu’il n’a pas donné des instructions. L’agent d’Air France était choqué, il m’a envoyé devant le commissaire. Devant le commissaire il a dit : vous ne pouvez pas nous donner des instructions, devant le client, les passagers, vous dites le contraire. Le commissaire dit qu’il n’est pas le procureur et d’ailleurs qu’il va à l’aéroport national. Aujourd’hui à 11 heures, je devais subir l’intervention chirurgicale. Et là où je suis, je suis dans une situation très compliquée, parce que tout peut arriver à tout moment », a-t-il laissé entendre.

Alpha Ben Alimou pour Guineepremiere.com

403

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!