Célébration de l’Aïd el Fitr: faible affluence dans les salons de coiffure de Conakry

A moins de 72 heures  de la fête du Ramadan, nombreux sont des salons de beauté qui restent quasiment vides. A en croire certaines maîtresses, cette rareté de la  clientèle découle de la cherté de la vie.  Sur le terrain,  plusieurs salons sont encore en attente de premières clientes. C’est du moins ce qu’a constaté un reporter de Guineepremiere.com ce lundi, 10 mai 2021.


Dans quelques salons sillonnés dans la capitale, l’ambiance était morose ce lundi. A la cité ENCO5 par exemple, sur 6 salon de coiffure visités, un seul fonctionne avec un faible engouement. Pour cette fête,  seulement des enfants accompagnés de leurs parents sont visibles à quelques endroits. Selon Mama Aissata soumah, coiffeuse à l’institut Amina beauté, ce manque de clientèle s’explique par la cherté de la vie. 《 actuellement, il n’y a pas de travail, nous  ne gagnons presque pas de clients et nous souffrons énormément.  Vous le savez, tout le monde pleure,  il n’y a pas d’argent,  la vie est dure pour les guinéens. Les clientes qui viennent, difficilement on arrive à se comprendre parfois. C’est parce que les gens n’ont pas d’argent, donc le peut qu’on gagne avec eux, on est obligé d’accepter pour pouvoir faire passer le temps et nourrir nos enfants》, a-t-elle fait savoir.  


Malgré, notre interlocutrice estime tout de même que cette année est aussi meilleure que l’année dernière en terme de statistiques.《Nous ne pouvons pas vous dire le nombre exact de clientes que nous recevons par jour. Pour le moment, il n’y a que des enfants qui viennent, les jeunes filles brillent par leur absence pour le moment, car souvent avec elles, c’est les tissages et les perruques qu’elles  font à l’occasion des fêtes. Rares sont celles  qui se tressent. Nous restons optimistes car il reste encore deux à trois jours avant la fête. Par la grâce de Dieu nous gagnons petit à petit, seulement c’est plus comme avant ou les gens se bousculent.  Mais nous remercions Dieu car y a eu un petit changement contrairement à l’année dernière, cette année on peut se frotter les mains》.  

Contrairement à ce salon, plusieurs autres qui sont ouverts, mais le seul travail reste la causerie.


Mariame Diallo pour Guineepremiere.com.

266

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!