Fermeture des cimetières : « le régime veut faire disparaitre des preuves »

L’annonce du Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire (MVAT) de fermer les cimetières de Bambéto et de Kaporo-rails a provoqué une vive indignation dans certains milieux en Guinée. Interrogé à ce sujet ce jeudi 22 avril 2021, dans l’émission Mirador de FIM FM Guinée, Cellou Dalein Diallo, le président de l’UFDG, a exprimé toute sa déception devant cette mesure. Selon lui, le régime Alpha Condé veut effacer les traces des 200 jeunes tués lors des manifestations sociopolitiques et enterrés à Bambéto.

« Nous sommes déçus par une telle décision. Les cimetières font l’objet de beaucoup de respect mais lorsqu’on sait qu’à Bambéto qu’il y a un carré réservé aux victimes d’Alpha Condé, est-ce que ce n’est pas une tentative de faire disparaitre des preuves parce qu’aujourd’hui, il est en train de solliciter les Nations-Unies pour l’aider à identifier les corps ensevelis dans les fosses communes créées au temps du PDG ? Est-ce que n’est-il pas en train de les faire disparaitre ? En tout cas, c’est le sentiment qu’on a eu en ce qui concerne ce cimetière de Bambéto parce qu’il ne gêne pas, cela fait partie des éléments collectifs dans toute société… Je ne vois pas pourquoi, sauf si M. Alpha Condé veut faire disparaitre les preuves parce que il y a au moins plus de 200 personnes jeunes, abattues pendant les manifestations, qui sont ensevelies là. Si maintenant telle est son intention, cela signifie que c’est une entreprise qu’il faut dénoncer. L’UFDG condamne une telle entreprise dans la mesure où nous devons avoir du respect pour les victimes. Venir extraire ces ossements qui sont là-bas et les disperser comme ça dans la nature est une forme naturellement de dissimulation des crimes commis… »

Alpha Ben Alimou

188

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!