Ramadan: zoom sur le calvaire des non-musulmans qui peinent à trouver de la nourriture

Trouver de la nourriture la journée, est devenu un véritable casse-tête pour les non-musulmans pendant ce mois de ramadan. Ce qui s’explique notamment, par le jeûne qu’observent les musulmans qui sont majoritaires en Guinée. Depuis le début de mois de pénitence, de nombreux restaurants ont fermé ce, au grand dam de ces non musulmans qui peinent à trouver quoi manger.

Rencontrés ce mardi par un de nos reporters, quelques non-musulmans sont revenus sur leur calvaire pendant ce ramadan. C’est le cas Nima Antoine Tolno qui nous raconte sa mésaventure.  « C’est très difficile pour nous de trouver à manger actuellement. il y a trois jours Je suis allé chez une vendeuse, j’ai fait la commande, je voulais manger, elle m’a dit : non ! non ! tu ne manges pas tant que l’heure n’est pas arrivée, en tout cas tu ne manges pas ici, sinon je te rends ton argent. J’étais obligé de laisser le manger là-bas, je n’ai pas mangé, parce que je suis chrétien. Même pour avoir des galettes il faut aller dans les supermarchés. Et vous savez les galettes qu’on vend dans ces supermarchés sont chères, ce n’est pas pour les pauvres. Même le simple attiéké ; actuellement on en trouve difficilement. Ceux qui sont mariés n’ont pas de problème, leurs femmes les préparent à la maison. Mais nous les célibataires nous souffrons.   
Chez nous les Chrétiens, quand on jeûne, on ne prive pas les autres de manger. Chacun est libre de jeûner ou pas. Je demande aux fidèles musulmans de ne pas nous priver de la nourriture en refusant de nous vendre les aliments chez eux »’
a-t-il indiqué.

Même son de cloche chez Tonguino Robert qui, en appelle à un changement de comportement.  « je suis étonné par le simple fait que nos amis musulmans dans les quartiers ont tendance à nous forcer d’observer le jeûne, même si on ne veut pas. Il est difficile de trouver à manger. Et même si tu en trouves, dès que tu commences à manger, on te dit que c’est pas bon. Mais nous sommes dans un pays laïque. Nous souffrons énormément, ceux qui vendent en cachette ont peur des critiques des parents ou des reproches des voisins.

Hier, je suis parti chercher à manger jusqu’à la tannerie, arrivé chez moi, le concessionnaire m’interdit de manger dehors durant ce mois de ramadan. Vous savez moi je n’aime manger dans les bars à cause du manque d’hygiène des gérants, donc je préfère acheter et aller manger chez moi. Il faut que les gens sachent que nous sommes tous de guinéens et qu’on ne peut être tous du même bord religieux. J’accepte que la majorité des guinéens soit musulmane, ce n’est pas parce cela est, qu’on va refuser de nous vendre à manger. Ici même à Matoto, c’est l’imam qui est allé dire aux de vendeuses de riz au marché de ne pas vendre du riz durant ce mois de ramadan, alors que le pays est composé de chrétiens et musulmans. Même trouver du haricot pour le petit déjeuner, on en trouve plus. C’est grave pour nous les Célibataires ».

Alpha Amadou Diallo pour Guineepremiere.com  


285

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!