Possible hausse du prix de l’électricité : des citoyens dénoncent le gouvernement

Le Premier ministre a annoncé hier mercredi, 07 avril, une possible augmentation du prix de l’électricité en République de Guinée. C’était lors de son passage devant les députés à l’Assemblée Nationale pour la déclaration de politique générale du gouvernement. Dr Ibrahima Kassory Fofana explique cette augmentation par la politique du gouvernement qui consiste à améliorer le niveau de capacité de production pour faire descendre le coup de production. Une annonce que dénoncent certains citoyens rencontrés ce jeudi par un de nos reporters.

 pour Mamadouba Soumah, enseignant à la retraite, cette annonce du patron de la primature est un mauvais signe pour notre pays. « Le pays-là est mal barré. Ce gouvernement ressemble à une sangsue. Il veut sucer le peuple jusqu’à la moelle épinière. Que Dieu le tout puissant sauve ce pays. On m’a envoyé une facture de 200 milles, pour un mois, ce que je n’ai pas compris. Et si maintenant on nous dit qu’ils vont encore augmenter le prix de l’électricité. Je crois qu’il faut s’attendre à 400 milles à la fin de chaque mois pour ceux qui sont dans un salon et chambre, 200 milles pour ceux qui sont dans une chambre avec deux ampoules. Ce que j’ai compris dans cette affaire-là, dans chaque facture, le gouvernement a sa part… C’est un gouvernement sans état d’âme, sans scrupule. Ils ont vidé les caisses de l’Etat pour faire de la ‘’Mamaya’’ pendant les campagnes. Ils veulent nous faire payer la facture de leur forfaiture. Les guinéens sont responsables, sinon un président qui insulte son peuple en le qualifiant de tortue, je pense que c’est le comble de la foutaise pour un peuple responsable ».

Malipan Baldé, chauffeur: « Le pouvoir d’Alpha Condé veut nous conduire en enfer, c’est un pouvoir de malheur et de malédiction. On a trop investi dans l’électricité mais jusqu’à présent ça n’a pas marché. Oui ! il y a eu l’amélioration, je suis d’accord, mais ce n’est pas ce que le peuple attendait. A l’approche des élections quelqu’un disait ici que dans quelques années nous allons vendre le courant ; dans deux ans, nous allons dépasser la Côte d’Ivoire. Seul le Nigeria sera devant nous. Alors qu’il sait qu’il n’a ni l’équipement ni l’équipe pour arriver à la cheville de la Côte d’Ivoire encore moins le Sénégal à cause des nominations fantaisistes. Au moment où les citoyens tirent le diable par la queue, on nous annonce des nouvelles catastrophiques, comme quoi, après le mois de Ramadan, le prix du carburant va augmenter, et maintenant c’est l’électricité, demain ce sera l’eau. Et finalement on dira que tous ceux qui n’ont pas les moyens de vivre dans la capitale, allez au village, car la capitale n’est pas faite pour vous. Il faut s’attendre à ça dans les jours avenir ».

Moustapha Diallo : « Lorsqu’on parle de l’électricité en Guinée, ça me fait mal surtout quand on sait que depuis l’arrivée d’Alpha Condé, il ne parle que de l’électricité. Pour l’amélioration des conditions de vie de la population guinéenne, il n’y a pas longtemps on parlait de l’ANIES. Ils ont distribué combien de milliards de nos francs à Conakry et à l’intérieur du pays ? Personne ne le sait. Cet argent aurait servi à la construction d’un autre barrage hydroélectrique ou une université digne de ce nom. Son clan en a profité pour dilapider cet argent. Il veut nous dire que le courant ce n’est pas pour le pauvre. Actuellement la facture forfaitaire minimale, c’est 150 mille à 200 000 mille. La facture forfaitaire maximale c’est un million à deux millions. Avant la pandémie de Coronavirus, on payait moins. Je pense qu’ils veulent nous faire payer la facture de leur forfaiture. Et le peuple va payer cher. Les caisses de l’Etat sont vides et c’est les conséquences du 3ème mandat. Je demande au peuple de ne pas accepter de payer la facture de leur forfaiture. Parce qu’ils ont mal gouverné ce pays. Nous ne sommes pas pour l’augmentation du prix du carburant ni de l’électricité ».

Alpha Amadou Diallo pour Guineepremiere.com 

212

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!