Kouroussa théâtre de violentes manifestations: le préfet promet de rétablir l’ordre


La préfecture de Kouroussa a connu de violentes manifestations ce mercredi, 7 avril 2021. Des jeunes rouges de colère, se sont emparés des bureaux de la mairie et les installations de Kouroussa Gold Mining, une compagnie minière de la localité qui aurait mis aux arrêts, 9 des leurs, a appris Guineepremiere.com.

Joint par telephone ce jeudi, 8 avril le préfet de Kouroussa, Souleymane Keita se dit inquiet de la situation, avant de revenir sur la genèse de ces événements malheureux qui ont causé d’énormes dégâts matériels. “Ce qui s’est passé réellement, c’est un problème de mine. Les orpailleurs d’un côté et la société Kouroussa Gold de l’autre côté. Une longue histoire depuis 2017, parce que moi j’ai hérité de ce problème là. Tout le temps, c’est la population qui vient envahir le permis de la société. Pas plus tard qu’avant-hier, j’ai reçu un émissaire des sages pour dire qu’il faut que je leur donne une portion de terre dans le permis de cette société, chose que je suis incapable de faire, parce que cela ne se trouve pas dans mes prérogatives. Et contre toute attente, les gens sont allés envahir hier le permis de la société minière. Les militaires qui étaient là-bas sont partis refermer les trous et garder. Entre temps, j’ai reçu une autre mission me demandant de dire à ces militaires là de quitter, pour éviter les histoires. On était en train de négocier cela avec la mission et c’est là qu’on m’informe que les enfants ont mis du feu sur le site”, a-t-il expliqué.

Selon le préfet, il n y a pas eu de perte en vie humaine, mais les dégâts matériels restent énormes. Souleymane Keita promet de rétablir l’ordre le plus vite possible. ” Pour le bilan, on a pas encore déchiffré tout, mais le dégât est énorme. Les bureaux de la mairie ont été saccagés, 4 machines et quelques véhicules de la société ainsi que les motos du service de gardiennage ont été brûlés. Mon bureau aussi a été attaqué à la préfecture. Maintenant nous sommes en train de faire des investigations pour gérer la situation afin de rétablir l’ordre public rapidement”, a-t-il laissé entendre.

Bah Mohamed pour Guineepremiere.com

PDF Embedder requires a url attribute 275

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!