Justice : le parquet de Mafanco demande la condamnation en sursis de Cheikh Affan

Le parquet du tribunal de première instance de Mafanco a requis un an de prison avec sursis contre Cheikh Ahmed Fofana, connu sous le nom de Cheikh Affan. Il est poursuivi pour menaces de mort, diffamation, injures et diffusion de données de nature à porter atteinte à la dignité humaine contre Mohamed Mara, journaliste au Groupe Fréquence Médias.

On en était aux plaidoiries et réquisitions dans ce dossier qui traine depuis plus de 2 ans. Maitre Pépé Antoine Lama, avocat de Mohamed Mara, a flétri le comportement du prévenu qui a fait des publications qui « ont gravement porté atteinte à la dignité de mon client ». Pour la réparation des préjudices, l’avocat va demander la condamnation de Cheikh Affan au payement de 200 millions GNF comme dommages et intérêts, 70 millions pour les frais des avocats et la publication de la décision au journal officiel de la République aux frais du prévenu.

Pour sa part, la procureure Joséphine Loly Tenguiano a dénoncé le caractère injurieux et diffamatoire des propos du prévenu avant de demander sa condamnation à un an de prison avec sursis. Pour ce qui est des prétentions de la partie civile, elle va déclarer « s’en remettre à la sagesse du tribunal ».

Par contre, la défense va tout nier, arguant que Cheikh Affan n’a jamais menacé, injurié encore moins diffamé le plaignant. D’ailleurs, maitre Lanciné Sylla va dire qu’il y a dans ce dossier un abus de constitution de partie civile avant de demander la condamnation de Mohamed Mara au payement d’un milliard à titre de dédommagement.

Le juge Amadou Kindy Baldé a renvoyé le dossier au 12 avril pour décision être rendue.

Alpha Ben Alimou  

271

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!