Jeune tué par balles à Bambéto : le parquet général demande l’acquittement du capitaine Kâly

Condamné à 10 ans de réclusion criminelle et au paiement d’une amende de 50 millions à Dixinn, le capitaine de police Kaly Diallo était à la barre de la cour d’appel de Conakry ce vendredi 5 mars 2021. Il est jugé en appel pour coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner. Dans ses réquisitions, l’avocat Dian Bora Diallo a demandé l’acquittement de l’accusé, jugé pour la mort par balles de Thierno Hamidou Diallo à l’occasion d’une manifestation de l’opposition.

Le procès en appel du capitaine Kaly Diallo en était aux plaidoiries et réquisitions ce vendredi. Le premier à avoir pris la parole est maitre Alsény Aissata Diallo, l’avocat de Thierno Hamidou. Contre toute attente, maitre Diallo de façon laconique va laisser entendre qu’il s’en remet à la sagesse de la Cour sans demander réparation au bénéfice de la partie civile.

Pour sa part, l’avocat général Dian Bora Diallo va rappeler que la mort de Thierno Hamidou a eu lieu le 16 août 2016. Selon lui, la fouille effectuée sur le capitaine Kaly ce jour-là a permis de découvrir une PMAK avec lui lors du maintien d’ordre à Bambéto, dans la commune de Ratoma. Mais, précise le représentant du ministère public, le rapport balistique indique que l’arme en question n’aurait pas été utilisée le jour de la mort de Thierno Hamidou. Plus loin, Dian Bora Diallo a laissé entendre que le rapport balistique indique qu’aucune odeur de poudre ne se dégageait de la chambre à feu du PMAK du capitaine Kaly.

Après ces explications, l’avocat général va demander à la Cour d’infirmer la condamnation du Capitaine Kaly et de l’acquitter tout simplement.

Surfant sur cette vague, l’avocat de la défense va apporter d’autres précisions sur le contenu du rapport balistique. Selon maitre Mbomby Mara, le capitaine Kaly se trouvait ce jour-là au siège de la galerie Mari Fala à Bambéto alors que la victime était au carrefour magasin, soit une distance de 401 mètres. L’expert balistique avait conclu que c’était impossible d’atteindre la cible à cette distance au regard des obstacles matériels entre les deux points. En outre maitre Mara a dit que les 13 balles avec lesquelles le capitaine Kaly est sorti le matin ont été retrouvées intactes dans son arme.

C’est ainsi que l’avocat va regretter la condamnation et la détention depuis plus de 4 ans du capitaine Kaly avant de demander son acquittement.

Le dossier a été mis en délibéré pour décision être rendue le 26 mars 2021.

Alpha Ben Alimou

145

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!