Vague de démissions au BL: « ils le font sur la base de leur patronyme… »

Décidément, la cascade de démissions au sein du Bloc Libéral (BL) est loin de connaitre son épilogue. À couteaux tirés avec plusieurs cadres de sa formation politique, Dr Faya Milimono vient de perdre son secrétaire en charge des fédérations de l’extérieur. Ibrahima Diao Diallo jette l’éponge pour dit-il, des raisons d’incohérences de la politique du parti. Interrogé à ce sujet dans la soirée du vendredi, 5 février par un reporter de Guineeprmiere.com, le directeur adjoint de la communication du BL regrette ce départ de Diao et parle de pression sur les démissionnaires. 

Ibrahima M’Bemba Bah dit que le parti ne va pas forcer un cadre à rester s’il ne s’y sent plus à, l’aise. « Le départ de Diao est regrettable parce qu’il était avec Dr Faya à la NGR avant même la création  du Bloc Liberal. Donc, ça fait très mal de voir ce monsieur qui a contribué à l’implantation  du parti au niveau des Etats Unis  et de l’Europe quitter le parti. Mais, comme il a expliqué dans sa lettre de démission que le parti n’est plus dans la dynamique qu’il était inscrit, s’il décide de partir, nous n’allons pas le retenir parce que nous savons que ce sont des choses qui peuvent arriver dans un combat politique. Ce qui nous arrive est inhérent à tous les partis politiques dans le monde… Je pense que c’est un groupe qui agit de la même  manière et de la même façon. Mais c’est franchement étonnant  parce que quand on vient  dans un parti politique, on vient individuellement. Mais aujourd’hui,  quand vous remarquez, il y’a des gens qui partent ensemble et poussent d’autres à démissionner  sur la base du patronyme… »

Notre interlocuteur rassure toutefois que ces démissions n’auront aucun impacte sur le fonctionnement du parti. « Aujourd’hui, le BL dispose des ressources humaines à faire valoir, il y a des talents, des gens compétents qui viennent de divers horizons. Nous travaillons pour faire en sorte que ceux qui sont là prennent la relève pour que le parti continue d’avancer. Donc, nous allons essayer de les responsabiliser, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons entamé la reprise du congrès depuis pratiquement le 15 janvier. Les instances du conseil national des jeunes, des femmes, le bureau politique national seront renouvelées. Le vote prend fin ce samedi, 6 février à minuit. C’est pour vous dire que nous sommes engagés à unir toutes les structures  du parti et faire en sorte que le parti aille de l’avant », a indiqué Ibrahima M’memba.

En outre, le directeur adjoint de la communication du BL invite les militants du parti à plus de responsabilité dans leur prise de décision. «  Tout ce que je peux dire aux militants et sympathisants du BL, c’est de réfléchir d’eux-mêmes, de ne pas se laisser guider par les émotions des uns et des autres  ou par des injonctions. C’est vrai qu’on peut quitter un parti politique pour des raisons quelconque, mais il faut que ces raisons soient fondées et valables », a-t-il conclu.

Mariame Diallo pour Guineepremiere.com

899

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!