Déguerpissement à Conakry : le quartier Bonfi aussi reçoit la visite des bulldozers

Les opérations de déguerpissement des emprises des routes se poursuivent à Conakry. Après Sangoyah première, deuxième et troisième porte, c’est le quartier Bonfi, dans la commune de Matam qui a reçu la visite des bulldozers du Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire ce samedi, 06 février 2021.

Comme partout dans les autres quartiers de la capitale, des gargotes, maquis, magasins, cafés et quelques habitats de fortune sont démolis au quartier Bonfi. Une situation qui augmente le nombre de sans abris plus que jamais désemparés.  

C’est le cas de Moussa Manet, impuissant devant ce qui lui arrive. « À chaque fois, c’est la même chose qu’on nous montre. C’est juste une démonstration de force qu’on veut nous faire sinon ces routes là ne sont même pas assez fréquentées par des engins roulants. On détruit nos maisons et on nous fait croire que c’est ça le développement. C’est honteux aujourd’hui de dire qu’on est guinéen et fier avec tous ces péchés », a-t-il laisssé entendre.

Même son de cloche chez Saliou Cissé, une autre victime rencontrée par un reporter de Guineepremiere.com, qui dénonce ce qu’il appelle la haine du ministre Ibrahima Kourouma contre les pauvres citoyens. « Son unique bilan depuis qu’il est à la tête de ce ministère, c’est le fait de casser les maisons des pauvres citoyens. Il a fait la même chose à Kaporo-rails et dans d’autres quartiers de la ville. Jamais il ne casse la maison des riches même si celles-ci se trouvent au bord de la route. C’est face à nous faibles qu’il montre ses muscles, mais Dieu est témoin de ce que l’être humain fait. Chacun sera jugé », a-t-il rappelé.

Bah Mohamed pour Guineepremiere.com

708

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!