États-Unis: des «centaines» d’inculpations envisagées pour les violences au Capitole

La police fédérale et le département de la justice ont organisé une conférence de presse pour faire le point sur l’enquête près d’une semaine après le saccage du congrès. Les autorités judiciaires anticipent des « centaines » d’inculpations sur les mois à venir, dont certaines pour « sédition ».

La portée et l’échelle de cette enquête et de ces affaires sont sans précédents dans l’histoire du FBI mais probablement aussi dans celle du département de la Justice, a estimé le procureur fédéral de Washington. 160 personnes sont visées par des procédures, mais ce chiffre va augmenter de manière exponentielle.

« Je pense qu’il va y avoir des centaines d’inculpations, a expliqué Michael Sherwin. Nous envisageons de retenir des crimes majeurs comme la sédition et la conspiration, et ces ce sont des crimes qui peuvent être sanctionnés par peines allant jusqu’à vingt ans de prison. »

L’enquête tentaculaire est facilitée par les milliers de vidéos parfois postées sur les réseaux sociaux par les auteurs d’infractions. « Nous avons reçu 100 000 photos ou vidéos ce qui est absolument fantastique, s’est félicité Steven D’Antuono, responsable du FBI. Et nous vérifions chacun d’entre eux pour trouver des renseignements. »

Le FBI offre une récompense de 50 000 dollars pour toute information sur le ou les individus qui ont déposé des bombes artisanales devant les sièges des partis démocrate et républicain la semaine dernière à Washington.

Par ailleurs, des mesures de sécurité exceptionnelles seront prises pour l’investiture de Joe Biden la semaine prochaine. Selon le FBI, des menaces de manifestations armées pèsent sur la capitale fédérale mais aussi sur les capitoles des 50 États américains le 20 janvier.

Avec RFI

92

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!