Discours de l’an de Goudoussy Diallo de l’Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée

Chers guinéens et guinéennes, une année finie, une autre commence. 2020, a été la fin d’une décennie très éprouvante pour le monde entier et  particulièrement  pour  notre  pays  la  Guinée.  Nul  besoin  de  le rappeler, mais il faut accepter de faire la liste de ce qui a marqué notre nation, ses fils et filles.

Le combat politique a été rude, très acharné et il sera continuel car le bout du tunnel n’est pas encore atteint. Le peuple de Guinée s’est levé comme  un  seul  homme pour  montrer  son  opposition  au  régime  en place qui est passé par toutes les manœuvres pour se maintenir au pouvoir  en  sapant  les  fondements  de  la  démocratie.  Les  autorités actuelles ont malgré la résistance de la quasi-totalité des guinéens de l’intérieur et de l’extérieur fait la sourde oreille et ont modifié la constitution de 2010, obtenu au prix d’énormes sacrifices  sous  le régime de la junte militaire, qui ne se rappelle pas encore des tueries du 28 septembre 2009? A travers le FNDC, les patriotes ont voulu au prix de leurs vies défendre la constitution par des séries de manifestations pacifiques sur toute l’étendue  du  territoire  nationale mais hélas la répression a été sanglante. Pour preuve le 22 mars 2020, alors que les responsables du FNDC appelaient les guinéens à barrer la route  à  une  nouvelle  constitution  rédigée  juste  pour  maintenir  un homme et son clan au perchoir, le gouvernement résolu à faire passer l’illégalité par un coup de force à réprimer les manifestants dans le sang, des morts, des blessés et beaucoup d’arrestation dans les rangs du Front National pour la Défense de la Constitution. De N’Zérékoré à Labé  en  passant  par Dalaba  et  Mamou  entre  autre,  des  exactions antidémocratiques il y’en a eu.

Le  couronnement  de  la  forfaiture  du  gouvernement s’est parachevé par le troisième mandat.Celui qui s’est battu pendant 40 ans pour des convictions  démocratiques  a  fini  par  céder  au  vouloir  des  sirènes révisionnistes.Le  troisième  mandat  est  un  coup  de  poignard  dans  le dos du peuple de Guinée. Les autorités actuelles ne doivent pas crier à la victoire car le peuple de Guinée n’a pas dit son dernier mot.

Chers guinéens et guinéennes comme vous venez de le voir avec nous le combat a été très difficile,comme si tout cela ne suffisait pas, la crise sanitaire  liée  à  la  pandémie  de  Covid-19est  venue  allongée  la  liste. Notre  pays  a  été  très  affecté  par  le  coronavirus  qui  a  endeuillé  des familles, paralysée l’économie et accentué la cherté de la vie,  la pauvreté  battant  son  plein,  la  crise  du  covid-19  continue  encore  à secouer le monde.

Chers  compatriotes,  notre  joie  a  été  plus  que  immense  lorsque Monsieur Bah Oury a pris la tête de l’Union des démocrates pour la Renaissance de la Guinée, vous êtes nombreux ceux qui continuent à croire au talent et à l’expérience de l’homme qui a une carrière politique très riche, il a passé plus de 30 ans à mener le combat pour la défense des intérêts du peuple,il est le plus constant au sein de la classe  politique. Le président  de  l’UDRG  ambitionne de  faire  la politique autrement, il veut rompre avec le système classique et faire du  guinéen  une  nouvelle  personne,  débarrassée  des  considérations ethniques,  régionalistes  qui  ont  pour  seul  but  de  diviser  un  même peuple.

Chers jeunes ne perdez pas votre temps en attendant la réalisation de promesses qui ne verront jamais jour. Le moment est venu pour vous de  rejoindre  la  seule  et  unique  alternative  que  possède  notre  pays, l’UDRG de monsieur Bah Oury. Construisez la Guinée d’aujourd’hui et de demain avec lui. Avec monsieur Bah Oury vos opinions sont pris en compte, vous êtes responsabilisés, l’UDRG c’est le parti de la nouvelle génération pour les prochains cycles. Croyez-en, monsieur Bah Oury connait vos maux et a les remèdes pour sortir la Guinée de l’ornière.

Chers compatriotes, frères, sœurs, militants et sympathisants de l’UDRG, je vous souhaite mes meilleurs vœux de nouvel an! Que 2021 soit pour vous et vos familles respectives une année de bonheur de paix et de prospérité dans la bénédiction du tout puissant.Amen!

Vive monsieur Bah Oury, vive l’UDRG, vive la République, je vous remercie.

602

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!