Conakry : malgré son état alarmant, « Madic-100 frontières est retourné en prison » (Avocat)

Les nouvelles en provenance de la maison centrale de Coronthie ne sont pas bonnes. Après le décès de 3 opposants politiques au régime Alpha Condé, un autre proche de Cellou Dalein est en très mauvais état. Mamadi Condé, connu sous le nom de Madi-100 frontières, a été brièvement hospitalisé ce samedi 19 décembre 2020, au CHU Ignace Deen, a-t-on appris de son avocat.

La chape de plomb continue de sévir contre les opposants au régime Alpha Condé. Madic-100 frontières souffre énormément, si l’on en croit un des avocats du FNDC, maitre Salifou Béavogui. Il a été admis d’urgence à Ignace Deen avant de repartir à la maison centrale où plus de 300 partisans de Cellou Dalein sont détenus.

L’information a été confirmée par maitre Béa, joint par téléphone ce soir. « Il a été évacué à l’hôpital. Après une brève consultation,  il est retourné en prison. Il faut le dire, son état est alarmant. A partir du lundi,  nous allons faire le nécessaire et nous allons continuer à nous battre », a laconiquement laissé entendre l’avocat, visiblement préoccupé.

 Cette hospitalisation de Madic-100 frontières intervient quelques jours après le décès en détention de Roger Bamba, autre proche de Cellou Dalein.

Madic- 100 frontières, un Guinéen ayant la nationalité Canadienne, était venu dans son pays d’origine à l’annonce de la candidature de Cellou Dalein pour la présidentielle du 18 octobre dernier. Ils ont fait le tour d’une partie de la Guinée au compte de la campagne électorale. Mais, suite à l’autoproclamation de Cellou comme vainqueur de la présidentielle, une répression inouïe s’est abattue sur l’UFDG et ses partisans. Dans sa tentative de quitter le pays, Madic-100 frontières, connu pour ses vidéos enflammées sur les réseaux sociaux depuis l’étranger, aurait été mis aux arrêts à la frontière avec la Sierra Léone. Transféré à Conakry, il a passé de longues semaines à la Direction Centrale de la Police Judiciaire avant son placement sous mandat de dépôt à la maison centrale depuis une vingtaine de jours. De nombreuses charges pèsent contre lui aujourd’hui. Ses parents, militants de première heure du RPG, ont vainement tenté de le sortir des griffes du régime à un moment où il ne fait pas bon d’être opposant en Guinée.

Mariam Diallo pour Guineepremiere.com

1129

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!