Sortie « ratée » de Cellou sur RT France : Joachim recadre les détracteurs du leader de l’UFDG !

La sortie de l’opposant Cellou Dalein Diallo chez nos confrères de RT France est diversement appréciée par l’opinion. Pour nombre de ses détracteurs, et même dans le camp de ses partisans, en parlant de sa possible candidature en 2026, Cellou reconnait d’office sa défaite à la présidentielle et la novelle Constitution. Mais ses collaborateurs de l’UFDG dénoncent une interprétation erronée et tendancieuse des propos de celui qui s’est autoproclamé vainqueur de la présidentielle du 18 octobre dernier. Telle est la position exprimée par Joachim Baba Millimouno, membre de la cellule de communication de l’UFDG, joint par téléphone ce vendredi, 4 décembre 2020.

 « Bien entendu, si mon parti me désigne comme candidat à la prochaine élection, pourquoi pas » ? C’est la phrase de Cellou Dalein qui fait couler encre et salive dans la cité. Ses détracteurs y voient une reconnaissance de la victoire d’Alpha Condé pour celui qui s’est autoproclamé vainqueur de la présidentielle. C’est le cas de l’inconstant  Alhousseiny Makanéra Kaké, président du parti FND et député du RPG Arc-en-ciel. « Cette sortie d’Elhadj Cellou Dalein Diallo va au delà de la simple reconnaissance de la victoire du Pr Alpha Condé. Mais, c’est la prise en compte de la manière la plus éloquente de la nouvelle Constitution. Puis que nous savons tous que la Constitution de 2010 dispose que le mandat présidentiel est de 5 ans. C’est la nouvelle Constitution qui dispose que le mandat présidentiel est de 6 ans. Donc, si en 2026 il peut être candidat, cela veut tout simplement dire qu’il a pris en compte les dispositions de la nouvelle constitution », martèle-t-il.

Mais, Joachim Baba Millimono, membre de la cellule de communication de l’UFDG, ne partage pas ce point de vue. « En répondant à la question de savoir s’il va être candidat en 2026, il a répondu simplement que si Dieu le veut bien, s’il a la longévité et s’il a la santé et si surtout le parti l’investi, pourquoi il ne serait pas candidat? Mais candidat à quoi ? A sa propre succession, candidat à un 2ème mandat. Je ne vois pas en quoi cela pourrait être un problème d’être candidat à sa propre succession ou d’être candidat à un 2ème mandat », soutient-il.

En outre, Joachim Baba Millimouno persite et signe que la présidentielle de 2026 sera organisée sous la houlette de Cellou Dalein Diallo. « On aura une élection organisée par Cellou Dalein Diallo, on aura une élection la plus tranquille, la plus transparente, la plus apaisée et la plus crédible, une élection qui ne connaitra aucun mort, aucun blessé, aucune violence. C’est en cela que nous esperons que la prochaine fois va être même pas la bonne, mais la meilleure… »

Cette sortie de Cellou Dalein intervient dans un contexte où plusieurs cadres de l’UFDG croupissent en prison, à quelques jours de l’investiture du président Alpha Condé le 15 décembre pour le 3ème mandat. Le FNDC a choisi la même date pour appeler à une manifestation dans le Grand Conakry (Conakry-Coyah-Dubréka).

Ibrahima Sory pour Guineepremiere

281

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!