Scrutin du 18 octobre : Dr Ousmane Kaba empêché d’accéder à Siguiri « par ordre du préfet »

Décidément, il ne fait pas bon de s’opposer à Alpha Condé, candidat pour un 3ème mandat, en Haute Guinée. Dr Ousmane Kaba, président du Parti des démocrates pour l’Espoir (PADES), candidat à la présidentielle de dimanche, l’a appris à ses dépens. Il a été empêché d’accéder à la ville de Siguiri ce vendredi 16 octobre 2020, a-t-on appris d’un responsable du parti.

Selon Karim Soumah, responsable de la cellule de communication du PADES, c’est dans l’après-midi que des agents de la Compagnie mobile d’intervention et de sécurité (CMIS) ont barré la route à Dr Ousmane Kaba. « Ce vendredi, c’était notre jour de campagne à Siguiri. On a envoyé une première équipe, la flèche, pour préparer le terrain. Mais à la rentrée de la ville, à Bafinda, ils ont arrêté certains dont mon adjoint à la cellule de com. Dr Ousmane Kaba l’a appris alors qu’il était à Kankan. Donc, il a maintenu son programme. Arrivé au niveau de la rentrée, le président du PADES n’a pas pu avoir accès. Des agents de la CMIS l’en ont empêché. Ils disaient agir sur ordre du préfet. Donc, ne voulant pas de confrontation, notre parti a préféré repartir vers Kankan », a expliqué monsieur Soumah.

Cette attitude n’est pas sans rappeler le blocage du cortège du candidat Cellou Dalein à Tokounou, à quelques kilomètres de Kankan le dimanche passé. Pire, des citoyens de Kankan supposés être proches de l’UFDG ont été agressés, leurs biens saccagés sous l’œil complice des autorités qui n’ont rien fait pour arrêter la furie des jeunes surexcités.

Alpha Ben Alimou pour Guineepremiere.com  

239

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!