Pas de parrainage pour la présidentielle d’Octobre : la satisfaction de Fodé Mohamed Soumah

Dans un arrêt rendu public hier, vendredi 14 août 200, la Cour Constitutionnelle de Guinée a suspendu l’application du parrainage des électeurs pour la présidentielle d’octobre prochain. L’institution gardienne de nos lois suspend l’application du parrainage, parce que non conforme au code électoral en vigueur. Selon la Cour, la condition « justifier le parrainage des électeurs déterminé par le Code électeur » est objectivement inapplicable.

Interrogé à ce sujet ce samedi, 15 août 2020, par un reporter de Guineepremiere.com, l’Honorable Fodé Mohamed Soumah du parti Génération Citoyenne (GéCi) a exprimé sa satisfaction :

« « Ça commence bien dans la mesure où on commence à amputer la nouvelle Constitution de certaines dispositions. Tout le monde savait que le parrainage n’était pas possible cette fois ci, mais on l’a introduit dans la nouvelle Constitution alors qu’on parlait plutôt de candidature indépendante. Donc, le fait qu’il ait fait cette annonce, c’est pour être en conformité avec la loi. Tout le monde sait que le parrainage tel qu’ils l’ont défini ne pouvait pas être réalisable, on ne connaît pas les conditionnalités, le nombre selon la zone géographique ou le découpage administratif ou électoral, rien n’était défini. C’est-à-dire on lance un ballon d’essai et on attend de voir comment les gens vont réagir.  Je trouve que c’est encore une façon de dire qu’on peut aller à l’élection dans la mesure où il n’y a pas cette histoire de parrainage qui était montée de toute pièce pour peut-être éliminer des candidats ou rendre la situation difficile pour certains partis », soutient monsieur Soumah.

Propos recueillis par Mariama Diallo pour Guineepremiere.com

386

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!