Barrage de Souapiti : 2 Chinois et 3 Guinéens séquestrés à Konkouré (Kindia)

Les populations de Konkouré, dans la préfecture de Kindia, sont en colère. Délocalisés suite à la construction du barrage hydroélectrique de Souapiti, ces compatriotes se plaignent du retard de leur indemnisation. La tension y est montée d’un cran ce samedi 8 août 2020, avec l’arrivée sur les lieux d’une délégation du Projet de Souapiti dans le cadre justement de ladite indemnisation. Mais, les visiteurs ont été séquestrés par les populations et sont jusqu’à cette nuit dans les mains de leurs « ravisseurs ».

Joint au téléphone dans la soirée de ce samedi, Alpha Kaba Diakité, le responsable de Communication du Projet d’aménagement du barrage de Souapiti a confirmé l’information. « Ils ont séquestré deux Chinois, deux de nos véhicules, avec les chauffeurs, et puis le responsable chargé de l’Environnement, Paul Kimabé. Ces gens étaient dans la zone parce qu’on est entrain de préparer les opérations d’indemnisation. Ce sont ces gens là qui ont été arrêtés dans leur marche par les populations de Konkouré. »

Pour monsieur Kaba Diakité, c’est des questions résiduelles qui restent à régler. Cela n’en valait pas la peine d’aller jusqu’à séquestrer les partenaires chinois qui financent le projet à 100%. « Ces citoyens avaient accepté dans un premier temps de se déplacer pour aller sur un nouveau site aménagé à leur intention. Quand ils sont arrivés sur les lieux, plusieurs mois se sont écoulés avant que se fasse leur indemnisation. Il y a des provisions alimentaires qui doivent leur être distribuées, ils parlent de terres cultivables. Ce sont des questions résiduelles. C’est une façon de mettre la barre haut, une pression énorme parce que là ce n’est pas normal. Les Chinois sont des étrangers. On peut tout demander au projet. Mais, de là à séquestrer ces gens là… »

Poursuivant, le responsable de la Communication du projet de Souapiti a indiqué que des négociations sont en cours pour aplanir les divergences et obtenir la libération des séquestrés. « On est en pourparlers avec eux. On a dépêché des responsables sur le site.  On est en rapport avec la notabilité, avec les sages. Les gens vont aller à Konkouré cette nuit-là pour ramener le calme sur les lieux et puis de faire obtenir la libération des Chinois par le dialogue ».

Pour finir, Alpha Kaba Diakité a invité les citoyens de Konkouré à faire preuve de patience avant de préciser qu’ils obtiendront bien de cause. « Le Projet va bien pouvoir y faire face. Ce n’est qu’une question de programmation. Toutes leurs revendications sont prévues au programme. Il y a eu un retard parce que l’Etat Guinéen n’a pas mis un franc pour le financement du projet. Le barrage a été 100% préfinancé par CWE. Tout ce qu’on paye dans le cadre des indemnisations est calculé en fonction de ce que nous avons avec nos partenaires Chinois. »

Alpha Ben Alimou pour Guineepremiere.com

1016

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!