Coyah/Dubréka : des affrontements entre jeunes et forces de l’ordre font des morts et des blessés

Devant le mauvais comportement des militaires et gendarmes déployés au niveau des barrages de Friguiadi, à Coyah; et Kenendé, à Dubreka, des citoyens ont exprimé leur colère ce mardi 12 mai 2020. Selon nos informations, il y aurait eu des morts et de nombreux blessés.
A Coyah, c’est des taximotards et taximen qui ont fait face aux agents. Ils sont accusés de rackets par les usagers de la route pour des barrages érigés dans le cadre de l’isolement de Conakry pour freiner la propagation du Covid-19.  Du gaz lacrymogène et des tirs à balles réelles ont résonné pour une bonne partie de la journée. Une source hospitalière parle d’au moins 3 morts et d’une vingtaine de blessés dans cette préfecture.
A Dubréka, c’est le poste de Kenendé qui a été la cible d’une autre attaque ce mardi pour les mêmes raisons. Là également, nos sources parlent d’un mort et de plusieurs blessés. Un confrère basé sur les lieux affirme que la victime est un certain Mohamed Soumah.
La semaine dernière, c’est un barrage érigé à l’entrée de Mamou, en Moyenne Guinée, qui a été la cible d’une attaque de la part de dizaines de taximotards. Ils vont tout casser sur leur passage, molestant les agents, dépassés par le nombre de jeunes en colère. Il n’y avait pas eu de morts.
La gestion de la pandémie du Covid-19 commence à prendre une tournure inquiétante avec ces derniers développements. 

Alpha Ben Alimou pour Guineepremiere.com

214

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!